Parcours

L’auteur

Pierre Lombard est né en 1955 dans le Sahara Algérien.

Franc-comtois d’origine, c’est un fervent lorrain d’adoption depuis plus de quarante ans.

Directeur d’école et enseignant  retraité, il est écrivain, conteur, musicien et passionné de photo. Il est le fondateur du Théâtre Imagin’Aire et a longtemps milité au sein d’associations d’éducation populaire, notamment la Ligue de l’enseignement, dont il a été vice-président.

Il a été enseignant en milieu carcéral (Maison d’Arrêt et Centre de Détention) pendant cinq ans et, à présent, il intervient en milieu psychiatrique où il anime des ateliers photos, musique et théâtre. Il intervient aussi auprès d’enfants et d’adolescents dans le cadre scolaire et périscolaire : classes de découvertes, Ateliers Relais, Contrat Educatif Local et Dispositif Ados Vacances… L’inter-générationnel l’intéresse également puisqu’il va dans les EHPAD et les ILCG. Ces aventures le mènent en Lorraine, bien sûr, mais aussi en Belgique, près de Charleroi, où il intervient dans un Institut pour enfants à comportement difficile. Il participe également activement au salon du livre jeunesse de Belfort, où il anime des spectacles et coordonne les interventions en milieu scolaire.
Pierre mène ponctuellement des projets spécifiques d’aide à la publication (groupe de parole avec des aidants familiaux notamment…)

C’est le Président de l’association PLUME (Passion Littéraire de l’Union Meusienne des Ecrivains et illustrateurs) http://www.association-plume.fr

Il est marié et père de six enfants.

http://www.association-plume.fr/pages/les-auteurs/fiches-auteurs/pierre-lombard.html

Il a déjà signé de nombreux ouvrages aux Editions Lacour : “Pois chiche, le rêveur du Val de Meuse”, qui a obtenu le Prix Victor Margueritte, décerné par le Village du Livre de Fontenoy-la-Joûte (Meurthe & Moselle) en 1999, “Commérages, potins et ragots meusiens”, recueil de treize nouvelles, “L’âne de Darwin”, recueil de quatorze nouvelles, “Le gougnafier et les fourmis rousses” et “La maladie des dents qui tombent”, romans pour enfants.

Il est aussi l’auteur de deux recueils de poèmes intitulés “Incertitudes d’un gaucher contrarié” qui a reçu plusieurs distinctions de la part de la Société des Poètes et Artistes de France et de l’Association des Artistes et Auteurs Ardennais et “Petits poèmes pour enfants de cœur” (Prix Xavier Gloux décerné par l’Académie Léon Tonnelier) et d’une comédie musicale pour enfants, “Le rêve de Plume”, en collaboration avec Wolfgang Barchet, musicien.

Avec Katy Kennel, illustratrice et artiste meusienne, il a cosigné trois Bandes Dessinées 100% terroir : “La Meuse, c’est vachement beau!”,  “Vosges avez dit bizarre?” et “Le secret de Tatave”.

Il a publié un recueil de textes intitulé “Un homme libre”, deux recueils de nouvelles “Si Dieu savait” et « 299 » sous le label « A Point d’Heure ». Sous ce même label, vient de sortir un album pour enfants : « Tilbury, la petite souris curieuse » magnifiquement illustré par KatyK.

Il a favorisé la publication de plusieurs ouvrages individuels et collectifs, pour les éditions Lacour, où il a été directeur de collection durant une dizaine d’années.

* “Meurtre à Thillombois” – roman policier interactif écrit par Jean-Claude George – 2004 – Editions Lacour

* « Les clés de l’énigme » – les dix-sept fins de Meurtre à Thillombois sélectionnées par le jury – 2004 – Editions Lacour

* Concours d’écriture de nouvelles intitulé : “Peurs et secrets du Val de Meuse” ;  en collaboration avec l’Instance Locale de Coordination Gérontologique du Val de Meuse et du Plateau de Souilly et la Bibliothèque de Dieue-sur-Meuse : “Au jardin des Livres”. Les nouvelles sélectionnées ont été publiées le 22 décembre 2001, à compte d’éditeur, aux éditions Lacour, à Nîmes.

* Projet d’écriture intitulé : “Contes et légendes des Côtes de Meuse” ; en collaboration avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, le village du livre meusien. Les récits sélectionnés ont été publiés à compte d’éditeur, aux éditions Lacour, à Nîmes et présentés officiellement les 13 et 14 octobre 2001, à l’occasion de la troisième édition de la manifestation “A la table d’un écrivain”.

* Projet de livre de recettes de cuisine du terroir lorrain intitulé “Lorrains, à vos fourneaux !” ; en collaboration avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, le village du livre meusien. Les recettes sélectionnées, proposées par les Lorrains eux-mêmes, ont été publiées à compte d’éditeur, aux éditions Lacour, à Nîmes et présentées officiellement les 19 et 20 octobre 2002, à l’occasion de la quatrième édition de la manifestation “A la table d’un écrivain”.

* Projet d’écriture avec les élèves de l’EPL AGRO de Verdun, classe de BEPA élevage équin et bovin, en collaboration avec Véronique Lachambre, leur professeur de français. Ce projet d’écriture longue (sur presque deux années) a abouti à la publication du livre “Les bêtes de Meuse” ;  en mars 2003, aux Editions Lacour.

* Défi écriture intitulé “Le pré de la Bête” ; en collaboration avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, le village du livre meusien. Le thème de ce défi écriture portait sur l’étude des toponymes des Côtes de Meuse et de la plaine de la Woëvre. Il a concerné deux cents jeunes de six à seize ans des écoles élémentaires, du Collège de Fresnes-en-Woëvre et de la Maison Familiale Rurale de Vigneulles-lès-Hattonchâtel. Ce livre, publié à compte d’éditeur, aux éditions Lacour, à Nîmes a été présenté officiellement les 18 octobre 2003, à l’occasion de la cinquième édition de la manifestation “A la table d’un écrivain”.

* Projet d’écriture avec les membres d’AVF Accueil (une douzaine de personnes de  58 à 88 ans). Les ateliers d’écriture régulièrement menés depuis trois ans ont abouti à la publication des “Lettres de la Tour Chaussée” au printemps 2004

* Atelier d’écriture sur une semaine complète en continu (juillet 2004) avec un groupe de huit adultes à la Maison de la Crouée à Saint-Maurice sous les Côtes dont le fruit « Les gens d’ici » est paru le 17 octobre 2004, à l’occasion de la sixième édition de « A la table d’un écrivain ».

* Défi écriture intitulé “Raconte-moi la Lorraine d’antan” en collaboration avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, le village du livre meusien. Le thème de ce défi écriture porte sur les relations entre les différentes générations : les représentants de la « jeune » génération doivent recueillir des histoires et des anecdotes du temps passé auprès des retraités et les mettre en forme. Ce projet concerne deux cents jeunes de six à seize ans des écoles élémentaires, du Collège de Fresnes-en-Woëvre et de la Maison Familiale Rurale de Vigneulles-lès-Hattonchâtel. Ce livre a été publié à compte d’éditeur, aux éditions Lacour, à Nîmes et a été présenté officiellement le 25 avril 2005.

* En 2008, nouveau projet  avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes pour un défi portant sur l’écriture d’une intrigue policière (correspondance par internet entre l’auteur et  les classes participantes…)

* En 2011, projet  avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes pour un défi écriture intitulé : « Drôles de bêtes, drôles de plantes » (correspondance par internet entre l’auteur et  les classes participantes…) avec la participation d’une école malgache.

En 2012, toujours avec le Foyer Rural de Saint-Maurice-sous-les-Côtes, défi écriture intitulé : « les mots doux » (correspondance par internet entre l’auteur et  les classes participantes…) et interventions dans les classes…

Pierre LOMBARD anime régulièrement des ateliers de création poétique et des ateliers d’écriture pour un public de quatre à quatre-vingt-huit ans ! (Centre Médico-Psycho-Pédagogique ; Ateliers Relais ; Stages Citoyenneté ; EPL AGRO ; Cap’Orn ; Verdun Accueil ; Maison de la Crouée ; Activ’Eté ; Mini-camps reporters… ; Centre de détention, Maison d’arrêt, CODECOM de Vigneulles et CODECOM du Val de Meuse…)

Il est le fondateur du « Théâtre Imagin’Aire » et l’initiateur du « Forum des Auteurs Militants » et de « Lorsque la Meuse se livre ». Il aime « passer des contes » aux enfants et aux adultes, s’appuyant sur son expérience théâtrale de plus de quinze ans (Lycée Courbet Belfort, Tréteaux 90, Ecole Normale de la Meuse, Connaissance de la Meuse, le Théâtre Imagin’Aire).

Il participe à de nombreuses manifestations littéraires (Thionville, Bar le Duc, Metz, Nancy, Etain, Auboué, Illange, Damvillers, Revigny sur Ornain, Laimont, Longchamps-sur-Aire, Saint-Maurice-sous-les-Côtes, Vavincourt, Saint-Mihiel, Chaligny…) et, à deux reprises, au Salon Européen du Livre pour la Jeunesse de Sarrebrück (Allemagne).

Il a présidé ou a participé à de nombreux jurys littéraires (Les Poémiennes, 90ème anniversaire de la Bataille de Verdun, Lycée Margueritte, Maison de la Crouée, Prix Albert Cim, Prix Gosselin Lenôtre…)

7 réponses à Parcours

  1. Meyer dit :

    Bonjour ,l’artiste!
    Je serais ravie de vous rencontrer ….Bravo pour votre engagement .

  2. Devillebichot dit :

    Très contente de cette découverte d’une personnalité très riche tant sur le plan artistique qu’humain, bravo et merci !

  3. ça fait tellement longtemps qu’on se croise, qu’on se parle, qu’on se sourit, qu’on se complice et que je ne fais toujours RIEN pour suivre un bout de ton chemin de Pierre que j’admire quelque part … grattant mon clavier dans l’ombre de la nuit pour en sortir des textes à chanter au son du Rock Argonnais des Quadras (voir site http://mir.argonne.free.fr/IndexQuadrasLGDM.html)

    le temps fit qu’on se rencontra aujourd’hui au-chan … que va-t-il en pousser ???
    2103 est-elle la bonne année pour la récolte ???

    reçois mes vœux (http://www.youtube.com/watch?v=pKegeKP7yus ) en attendant que j’assume un quelconque orgueil pour oser te faire lire mes textes …

    à suivre

    jackry

  4. Isabelle PERITO dit :

    :O !! Pierre… Comme tout s’emboite merveilleusement bien en ma cervelle maintenant .. Combien je comprends l’homme… Je suis très fière d’échanger quelques mots avec vous… Moi qui ne suis qu’un petit cailloux, aussi agaçant parfois que celui qui s’est glissé dans nos souliers …
    Un jour, je l’espère, pourrons nous nous croiser… Au détour d’un chemin campagnard, à un spectacle Loboesque, ou ailleurs … Je garde espoir …
    Au plaisir de vous lire, encore et encore …
    Bien sincèrement. I.perito

    • Pierre Lombard dit :

      Mais chère Isabelle, on se dit « tu », non ? J’espère vraiment aussi qu’on va se rencontrer dans la vraie vie ! Je viens au Salon du livre d’Illange le 20 octobre… peut-être l’occasion de se voir ? Bises !
      Pierre

  5. Corine dit :

    J’ai 49 ans, je n’ai jamais aimé lire, d’ailleurs je ne lisais jamais, ni aimé les contes… Depuis quelques petites années, Pierre a été le premier auteur-conteur a me faire vraiment découvrir le plaisir de lire et d’écouter la magie d’un conte…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *